que faire aprés l'amour?

que faire une femme de bretagne aprés l'amour

L’amour, et après ?

Après l’amour, 10% des hommes se tournent sur le côté droit, 10% sur le côté gauche et… les autres retournent chez eux. Sans rire. Quand ils ne détalent pas à trois heures du matin, nos Jules s’endorment, nous tournent le dos, et parfois ronflent. Et vous, en ce qui vous concerne, votre pêché mignon après le pêché charnel, c’est ?

 

Vous êtes extenuée. Vous avez dépensé sous la couette autant de calories qu’une sportive de haut niveau. La tête posée sur l’oreiller et les yeux rivés sur le visage de votre bien-aimé, vous prenez le temps de reprendre votre souffle et de vous remettre de vos émotions. Oui… mais après, qu’allez vous faire ? Dormir ? Prendre une douche ? Discuter ? Remettre le couvert ? Fumer une cigarette ? Appeler votre mère ? Sortir les poubelles ?

Un peu de douceur

Pour la grande majorité des femmes, il n’existe pas de moment aussi glamour que l’after-sex. Après avoir atteint les sommets vertigineux de l’extase (oui, enfin c’est ce que nous aimons fait croire à nos hommes), l’hormone de la tendresse est en alerte. Le souffle encore haletant et nos joues ravivées par l’effort, nous ne désirons qu’une seule chose, que notre étalon nous prenne dans ses bras et nous dorlote. Et s’il pouvait murmurer quelques mots d’amour au creux de l’oreille, ce ne serait pas pour nous déplaire. C’est ce que l’on voudrait, oui. Mais bien trop souvent (dans 99,9% des cas), la dure réalité reprend le dessus. Certes, il y a bien ces rares fois où, avant de s’endormir et de nous tourner le dos, nos Jules prennent le temps de nous embrasser sur le front et de nous souhaiter  bonne nuit  d’une voix d’outre-tombe. Quelques secondes plus tard, il est déjà dans les bras de Morphée, à ronfler sans vergogne. Mais ce comportement n’a rien de surnaturel. Non, non je vous assure. Ce phénomène  normal  serait lié à la sécrétion d’endorphines au moment de l’orgasme. Du moins, c’est la théorie développée par les scientifiques. C’est à se demander si elle n’a pas été inventée par un homme… Alors messieurs, un petit effort, après l’amour : 5 minutes de câlins, 5 minutes de débat philosophique sur la crise financière actuelle et, promis, ensuite on vous fiche la paix !

L’amour, ça creuse

Une fois certaine que nos Jules ne reviendront pas de sitôt du pays des songes, beaucoup d’entre nous partent en mission  pillage  intensif à vocation alimentaire dans la cuisine. Armées d’une fringale sans nom, d’un estomac qui crie famine et de jambes qui flageolent, nous avons tout de même la présence d’esprit de fermer la porte de la chambre à coucher. Ben oui, c’est que l’on veille à ne pas perturber le repos de notre guerrier. Bon on l’avoue aussi, on n’a pas envie d’être prises sur le fait lorsque l’on dévalise avec frénésie frigo, placards et garde-manger. Et oui, rares sont ces femmes qui se contentent d’amour et d’eau fraîche. Les restes de pizza de la veille et les craquinettes chocolat du petit-déjeuner ont vite fait de remplacer un verre d’eau glacée. Quoi de plus normal après tout ? Il faut bien les récupérer toutes ces calories brûlées durant cette épreuve sportive, et ce serait dommage de rester sur sa faim.

Une irrépressible envie de fumer

Les accros à la nicotine ne peuvent s’empêcher de griller une clope après l’amour. C’est un réflexe. Pourquoi se jette-t-on sur un paquet de cigarettes au lieu de se précipiter dans les bras de notre Jules pour lui faire un câlin ? Tout simplement parce que faire l’amour donne envie de fumer. À croire que le trampoline coquin est un véritable stimulant pour les neurones… Quoi qu’il en soit, même épuisées physiquement, les inconditionnelles de la nicotine restent, malgré cela, déterminées à assouvir cette envie irrépressible de fumer. Même si cela signifie, dans bien des cas, aller chercher le paquet de cigarettes sous une pluie battante parce qu’on l’a oublié dans la voiture ou retourner le canapé à la recherche du briquet.

Filer sous la douche

Après lamour, notre main repose dans la leur, notre tête est posée sur leur torse, leur souffle dans nos cheveux… bla, bla, bla. Des paroles qui nous feraient  presque  rester au lit dans les bras de nos hommes. Mais, à bien y réfléchir, après une séance de gymnastique improvisée sous la couette, les corps ne sont plus de première fraîcheur et les draps commencent à faire office de nouvelle peau. C’est pourquoi, au lieu de se laisser bercer par les doux ronflements de leur bien-aimé, certaines femmes (les plus courageuses) se rhabillent à vitesse grand V et filent sous la douche pour retrouver une sensation de fraîcheur. À noter également que ce passage dans la salle de bain permet aussi d’éviter d’éventuels problèmes comme les infections urinaires. Et puis si l’on y réfléchit bien, si l’on a assez de courage pour se lever et fumer une cigarette, prendre une douche ne devrait pas vraiment poser de problèmes.