comment rencontrer une femme de bretagne infidelle


femme de bretagne est elle infidelle ?

.

Comment?! Tromper son conjoint?! Jamais de la vie, quelle horreur! Rares sont ceux qui osent parler de ce sujet encore tabou et pourtant, des enquêtes révèlent que 50% des personnes mariées seraient infidèles et une chercheuse américaine déclare même qu'aux États-Unis, 70% des femmes mariées depuis plus de 5 ans ont eu au moins une liaison extraconjugale. Des chiffres étonnamment élevés qui traduisent notre faiblesse face aux difficultés. En effet, le plus souvent, le besoin d'infidélité naît d'un dysfonctionnement, même mineur, au sein du couple. Il peut s'agir tout simplement d'une routine qui s'installe car le couple n'a pas su entretenir le désir de ses débuts. La vie tourne alors autour des enfants et les parents "oublient" qu'ils ont été un jour des amants, amoureux transis. Mais la routine n'est pas toujours responsable. Un déséquilibre au coeur même de la relation amoureuse peut favoriser l'infidélité. Deux situations opposées s'affrontent: quand on étouffe dans son couple, on risque d'avoir envie de changer d'air et d'aller voir ailleurs, et inversement, si on se sent délaissé, on peut être infidèle pour se rassurer sur son pouvoir de séduction. L'infidélité survient généralement à des moments clés de la vie, lorsque on se retrouve face à des événements stressants, pour aider à surmonter ces périodes difficiles. La crise de la quarantaine ou de la cinquantaine (ne parle-t-on d'ailleurs pas de démon de midi?), un problème au travail... bref, tous ces petits riens peuvent faire basculer dans l'infidélité. C'est une manière un peu facile de fuir le problème. D'autant plus que la société actuelle aurait tendance à nous pousser au passage à l'acte. D'un côté, c'est vrai, la fidélité est érigée en valeur sûre et le mariage a plus que jamais le vent en poupe mais d'un autre côté, les médias ne cessent de nous abreuver d'images de séduction, de sexualité et encouragent l'autonomie au sein du couple. Une influence qui entretient un besoin de liberté, ce besoin de dire "je", d'exister en tant que personne et de ne pas être toujours assimilé au couple, ce couple qui ne fait qu'un, le "nous". Souvent, on considère que l'infidélité se résume juste à une activité sexuelle. Or, il apparaît dans la plupart des cas que les liaisons sont réellement amoureuses. Comme en plus, ces liaisons sont clandestines et interdites, elles en deviennent pimentées et délicieuses. De quoi retrouver une joie de vivre jusqu'alors ternie par le quotidien. Un changement de comportement qui met bien souvent la puce à l'oreille du conjoint trompé. Parfois au contraire, l'autre ne voit rien mais pour le "trompeur" se pose généralement la question d'avouer sa faute ou non. Si finalement un malaise s'est installé, mieux vaut peut-être le dire mais s'il s'agit juste de soulager sa conscience et que le conjoint trompé n'a rien remarqué, mieux vaut encore se taire. Une liaison avouée fait toujours naître une cassure au sein du couple. Désormais, il y aura un avant et un après la liaison. Et deux issues possibles. Soit la rupture est inévitable, notamment si les partenaires ont pris trop de distance (et que la situation financière de chacun permet d'assumer la rupture), soit cette épreuve va au contraire être une véritable remise en question et constituer le point de départ d'une deuxième chance pour le couple. S'offrir une deuxième chance est un travail long et difficile où il faut accepter de mettre son ego de côté et s'avouer que reconstruire son couple va prendre du temps. L'aide d'un professionnel est une solution à envisager avec sérieux. Son oeil neuf et son analyse sans parti pris aident à y voir clair et à faire sortir ces non-dits qui minent le couple. Puisqu'à priori chaque couple a au départ le projet de rester fidèle, pourquoi ne pas oser parler d'infidélité avant que quoi que ce soit ne se passe et établir un contrat verbal qui minimisera considérablement les tentations? Un autre solution consiste à avouer que l'on peut ressentir de l'attirance pour d'autres personnes. En avouant cela, on renonce à s'accorder cette liberté.