faire l'amour sans lumiére


comment bien faire l'amour a une femme de bretagne

.

Faire l’amour dans le noir ou rien, on se dit que ça vaut pour les filles qui manquent d’assurance. Question de confiance en soi, de connaissance de soi, d’estime de soi aussi, qu’on maîtrise souvent avec le temps. A en croire une étude américaine, se montrer nu pendant l’amour deviendrait problématique pour certaines jeunes Américaines. En cause : le souci de l’apparence exacerbée. Le plus petit bourrelé suffirait à provoquer de la gêne sous les draps quand, en dehors, on n’y pense même pas. Et, quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Se voir et être vu

Paraître à son avantage pendant l’amour serait-il un souci pour les Françaises ? « Je n’ai jamais paniqué à l’idée que mes formes puissent ne pas plaire à mon partenaire pendant qu’on faisait l’amour. Même si j’ai un petit complexe par rapport à mes seins. En revanche, plus jeune, il m’est arrivé de préférer faire l’amour dans le noir avec quelqu’un que je venais de rencontrer. Par la suite, on a appris à se connaître. Et que la lumière soit ! » explique avec humour Christine, 34 ans. Les filles plus jeunes et plus influençables seraient-elles plus exposées que les autres ? Quand on voit l’écho que trouvent les critères physiques imposés par les médias parmi les jeunes, on a le droit de se poser des questions. Combien se trouvent trop grosses, combien sont mal dans leur peau devant le top model qu’elles ne seront jamais ? Affaire à suivre.

Séduire à tout prix

La dictature de la perfection sur papier glacé n’est pas la seule coupable. Il faut se méfier aussi de partenaires indélicats dont les critiques peuvent mettre à mal l’image qu’une femme a de son corps. Il suffit de ne pas avoir le moral, de se sentir morose, pour qu’un mot de trop sur notre physique finisse en complexe ; cachez ce corps qu’il ne saurait voir ! C’est que les modèles imposés ont la vie dure : quand les hommes sont aveuglés par la performance à tout prix, les femmes, de leur côté, se doivent d’être désirables et d’exciter les passions masculines grâce à leur apparence et leur séduction. Et si on changeait la donne ?

Quand y’a de la gêne

Changez tout. Ça commence par s’aimer soi et ses petites imperfections. Demandez-lui s’il n’aime pas vos petits seins, vos fesses rebondies que vous jugez mal ou l’arrondi de votre ventre. Ses réponses vous surprendront agréablement. Nobody is perfect, faites-en votre devise. Et tant mieux si personne ne ressemble à personne. « Du jour où j’ai accepté mes fesses un peu trop plates, je me suis sentie mieux avec mon partenaire. J’ai osé déambuler nue dans l’appartement devant lui. Je lui ai dit alors de ne pas éteindre la lumière, » explique martine, 36 ans. On ne le répètera jamais assez : quand y’a de la gêne, y’a pas de plaisir.

 

 

 

 

Sans peur

Trop anxieuse pour vous montrer nue devant lui ? Voici quelques conseils pour vaincre votre gêne :
- Pour celles qui peuvent faire l’amour uniquement dans le noir, exposez-vous graduellement à la lumière, à l’aide de bougies de plus en plus nombreuses chaque jour.
- Pour celles qui ne peuvent prendre une douche ou un bain avec leur compagnon, prenez des bains moussants, avec de moins en moins de mousse à chaque fois. Et bon courage.