BiographiesBretagne Cover Image
User Image
Faites glisser pour repositionner la couverture

Je signe un article biographique dans le nouveau numéro du magazine ArMen, qui contient tout un dossier consacré à la langue bretonne. Disponible chez tous les marchands de journaux en Bretagne. Cet article présente le parcours de vie très éclectique de Yannig Baron et son engagement pour l'enseignement du breton et du gallo mais aussi pour la pédagogie du plurilinguisme intégré (enseignement de l'anglais en sus du français et du breton ou du gallo) dès les classes maternelles et élémentaires. Cette pédagogie, récompensée par un label européen en 2007, est inspirée d'expériences pédagogiques qui se sont développées à grande échelle en Catalogne et au Pays basque ainsi que dans plusieurs Etats européens (Autriche, Italie, Finlande, Roumanie). Merci à la direction d'ArMen pour son intérêt et sa confiance ?https://armen.bzh/2017/09/01/y....annig-baron-breton-h

envelope-o

envelope-o

À bientôt quatre-vingt-un ans, Yannig Baron reste un infatigable défenseur de la culture bretonne. Son combat pour l’enseignement de… LIRE LA SUITE …
armen.bzh
Merci de vous connecter pour pouvoir aimer, partager, commenter !

Nous vous proposons le portrait d'un des grands spécialistes du récit biographique, l'historien d'investigation Roger Faligot, qui réside en Bretagne.

En quarante ans de carrière littéraire et autant d'ouvrages Roger Faligot s'est essayé, avec bonheur, à tous les exercices de la biographie : personnage historique ou personnalité contemporaine, récit de vie individuel ou fresque collective, destin noué en Bretagne ou pérégrinations aux quatre coins de la planète. Ainsi Roger Faligot a-t-il ressuscité l'histoire véridique de Pierre Malherbe, un aventurier de Vitré qui, au tournant des années 1600, fut le premier homme à accomplir un tour du monde par la voie terrestre. Il a mis en récit la destinée tragique d'Anne Corre, jeune lycéenne originaire de Daoulas qui s'engagea dans la résistance à l'occupant dès 1940 et disparut dans la « marche de la mort » que les nazis, dans leur fuite devant les troupes alliées, infligèrent aux déportés en 1945. Simone Veil, qui vient de nous quitter, en fut une des rares rescapées. C'est toujours Roger Faligot qui a fait surgir de l'oubli la vie incroyablement romanesque de Jean Cremet et l'a révélée à sa propre fille; petit breton natif du village de La Montagne en Loire-Atlantique, Jean Cremet a traversé tous les grands conflits et toutes les révolutions de la première moitié du XXème siècle tel un Tintin subversif. Et parce que l'enfance ne l'a jamais quitté, Roger Faligot a écrit l'histoire émouvante de ces jeunes Allemands du réseau de la Rose blanche, encore dans l'adolescence, qui ont affronté à mains nues le pouvoir hitlérien et sacrifié leurs vies pour laver l'honneur de leur pays et lui offrir un avenir.

https://www.biographiesdebretagne.bzh/566/

image
Merci de vous connecter pour pouvoir aimer, partager, commenter !